Le pouvoir du chat en géobiologie.

Dernière mise à jour : 11 juin

« Ah ! si je pouvais lire dans leurs yeux ! » a écrit Emile Zola. Tous ceux qui ont la chance de côtoyer un chat ne peuvent pas ignorer leur énergie surnaturelle qui semble intimement liée à l’au-delà et au mystère.


Sa posture, ses regards, il donne l’impression d’être en relation avec un monde imperceptible.

Parmi nos animaux de compagnie, il s’avère que nous ayons un génie de la géobiologie : le chat. Non seulement il serait capable de détecter les réseaux telluriques et leurs croisements, mais il pourrait également détecter les ondes nocives et les dérangements énergétiques.

Déjà impressionnant en soi, le chat pourrait même surpasser les facultés des autres animaux dans ce domaine car il aurait la capacité d’agir sur ces phénomènes, de les modifier.


Un culte ancien


Les plus vieilles preuves de la vénération de l’Homme pour nos petits félins datent d’il y a 4000 ans et remontent à la civilisation Egyptienne. Les archéologues ont découvert un culte oublié mais conservé pour l’éternité : des milliers de statuettes en bronze représentant des chats, des objets tels que des bijoux et des couteaux ornés de chats, des momies de chats parfaitement intactes et des cimetières géants pour chats.


Leur adulation est directement liée aux cultes divins. Les chats sont une manifestation terrestre de Bastet, la déesse a tête de chat. Cette croyance leur vaut leur caractère magique et leur dimension surnaturelle. Parce qu'il est un protecteur, le chat est protégé.


Au-delà des frontières, le chat trouve aussi une place de choix dans l'islam et en Asie, où on lui attribue le pouvoir surnaturel de porter chance et prospérité. Il devient un symbole de paix, de fortune et protège les maisons du mauvais œil.


Qu’on soit d’accord ou non avec les capacités surnaturelles du chat, on ne peut que constater la fascination pour cet animal qui a su apprivoiser les humains et qui se retrouve aujourd’hui traité comme un pacha dans nos foyers.


La géobiologie du chat


"Le chat est un aspirateur de la négativité de la Terre, que ce soit celle de la maison, des ordinateurs, des zones telluriques, celle de l’humain, il prend tout. Il doit nettoyer tout ce qu’il a emmagasiné en se léchant régulièrement. Il passera beaucoup de son temps à dormir pour récupérer de cette lourde tâche » ; Sandra Rohrbach est la première auteure que je croise à ne pas douter des pouvoirs du chat en tant que géobiologue. Mais elle n'est pas la seule ; Joël Dehasse, vétérinaire comportementaliste, observe que les chats n'auraient pas le même équilibre énergétique que les humains.

Il semble qu’ils préfèrent les zones ou les éléments qui sont plutôt négatifs pour les humains. Dans son témoignage le vétérinaire ajoute : « le chat absorbe, sans en souffrir, des ondes pour nous négatives. En osant extrapoler, on pourrait dire que le chat absorbe les ondes négatives des humains »

« Ni tout à fait soumis, ni tout à fait sauvage, particulièrement attachant mais résolument impossible à attacher. » - V. Aïache

L'effet buvard du chat peut poser question ; si le chat est capable d’absorber les ondes négatives des lieux et des humains, en théorie il pourrait absorber nos maux aussi.

Le vétérinaire J. Dehasse confie que lui et ses confrères ont observé plusieurs cas de chats contractant la même pathologie que leur propriétaire. Il écrit : "j’ai fait ces observations, particulièrement à l’apparition de cancers chez les chats appartenant à des propriétaires souffrant de cancer. Et j’ai aussi observé que les chats décédaient alors que leur propriétaire survivait à la maladie, comme si le chat absorbait la maladie d’une certaine façon. Mais cela reste anecdotique. Et mille anecdotes ne constitueraient pourtant pas une preuve scientifique."

J. Dehasse ne pense pas que le chat veuille nous soigner de manière volontaire et consciente. Il estime que c’est dans sa nature inconsciente d’absorber les maux, mais qui sait ?


Le Feng cha

Alison Daniels est une consultante en Feng shui, une discipline traditionnelle chinoise dédiée au bien-être et à la santé. Cela consiste à harmoniser les énergies yin et yang qui nous entourent et nous constituent pour trouver l’équilibre parfait.

Elle ne cache pas le lien entre les chats et sa pratique, d'ailleurs elle les observe pour identifier les zones où l’énergie ne circule pas ou mal.

Selon elle, la présence d'un chat dans un foyer apporte une aide et un soutien inimaginable. Elle précise que les chats ne se contentent pas de désigner les endroits qui comportent des zones négatives, mais qu’ils les nettoient également car ils ont la capacité d’absorber les ondes négatives pour les transformer en ondes positives. Ils ne s’installent pas au hasard, mais pour purifier le Qi qui s’y trouve.


Le chat, un modulateur ?


On comprend que le chat peut être considéré comme un transformateur. Apposé sur un endroit où l’énergie est négative/nocive, il la transformerait en une source positive.

Pour pouvoir transformer les ondes négatives en ondes positives, Alain de Luzan, géobiologue bio énergéticien et fondateur de l’École française de géobiologie, a une explication qui pourrait nous éclairer ; la peau du chat serait isolante électriquement. C’est ce qui le protègerait de certains croisements de réseaux telluriques qui sont de nature électrique, comme le réseau Hartmann. Par extension, un chat pourrait apporter une aide en venant se poser sur une partie malade d'un humain car il peut influencer notre propre composante électromagnétique avec la sienne. Lorsque notre corps est malade il présente des anomalies énergétiques que le chat peut percevoir. Mais de là à le faire consciemment, monsieur de Luzan reste sceptique.


Il semblerait que selon le choix de privilégier la science, la culture ou les savoirs ancestraux, le chat se voit attribuer des capacités de géobiologues plus ou moins élaborées.


Ce que les chats en disent


Finalement, j'ai décidé de lever les yeux des bouquins et de demander des renseignements directement aux intéressés ! Grâce à la communication animale, j'ai pu récolter le message que les chats souhaitaient délivrer au sujet de leurs capacités de géobiologue.


Le voici :


"Nous pouvons tempérer les zones et ondes néfastes. Mais nous ne sommes pas tous compétents en la matière. Certaines âmes ont d’autres missions. Parfois un chat ne suffit pas pour tout le travail à faire, nous devons faire des choix. Parfois nous arrivons trop tard, un humain peut déjà être malade. Généralement dans ce cas-là nous nous concentrons sur lui plutôt que sur la cause.


Encore une fois, un seul chat ne peut pas agir à tous les niveaux et certains ont plus de capacités que d’autres, c’est comme les humains. Oui nous avons un faible pour les croisements négatifs, mais pas tous. Il faut qu’ils permettent de nous décharger, d’envoyer ce que nous avons capté à la Terre pour être « recyclé ». Certains points négatifs envoient le courant « vers le haut », ce n’est pas ce que nous voulons. Nous avons besoin d’une « prise de Terre », c’est pourquoi pouvoir sortir est important pour nous. Cela aide à nous décharger car si le contact au sol/à la Terre est direct, c’est beaucoup plus facile.


Il ne faut pas croire que nous n'aimons que les points négatifs même si nous sommes le seul animal capable de les apprécier. Des fois, nous avons besoin de « positif » pour nous recharger. Il faut trouver la bonne balance pour chaque individu.


Nous avons beaucoup à faire, non seulement nous absorbons vos maux, ceux des lieux mais nous sommes aussi les gardiens de vos nuits. Dans votre état le plus vulnérable nous sommes toujours aux aguets, nous veillons sur vous et vos corps. Nous surveillons aussi qui vient vous voir pendant cet état. Peu importe le visiteur, peu importe sa forme, rien ne passe pas par nous. Même lorsque nous semblons dormir à vos côtés, une partie de nous est toujours active et veille. C’est pourquoi certains objets lorsqu’ils sont dans vos chambres nous dérangent. Ils nous empêchent de travailler. Certaines plantes, certaines ondes de vos appareils et les armoires mal fermées. Vous pouvez nous aider à effectuer notre travail et conserver notre énergie. Plus la chambre est rangée et épurée, moins les âmes passantes risquent de s’accrocher. Les miroirs sont aussi des portes qu’il faut veiller.

Dans l’ensemble, être un chat est un privilège. Nous veillons pour ceux qui en acceptent la responsabilité. »


Chat alors


Si les hypothèses considérant la sensibilité des animaux sauvages au réseau magnétique terrestre pour s'orienter sont murmurées du bout des lèvres par la communauté scientifique, rien de tel avec nos animaux domestiques. Cependant, le plus important reste de souligner que les géobiologues semblent tous avoir une opinion sur les capacités du chat en la matière !



N'hésite pas à laisser un commentaire pour ton donner ton avis ou partager une expérience avec nos amis à moustaches magiques !


Alexandra





Références:

Aïache, Véronique, 2009. La ronron thérapie : ces chats qui nous font du bien. Paris : Le Courrier du Livre.

Aïache, Véronique, 2016. Les pouvoirs des Chats : ronron thérapeutes, télépathes, médiums… Paris : Le Courrier du Livre.

Aïache, Véronique, 2020. Chat Totem : suivez votre bonne étoile féline. Paris : Hugo Document.

Chautems, Joëlle, 2017. Manuel de géobiologie et magie de l’habitat : Harmonisez les énergies de votre maison. Suisse : Editions Favre.

Doumergue, Christian, 2018. Le chat : légendes, mythes & pouvoirs magiques. Editions L’opportun.

Sheldrake, Rupert, 2005. Les pouvoirs inexpliqués des animaux : Pressentiment et télépathie chez les animaux sauvages et domestiques. Paris : J’ai Lu.

Rohrbach, Sandra et Christen, Alain, 2019. Les Animaux indigo. Suisse : Editions Exergue.


38 vues0 commentaire